L'amour du cheval

Forum sur les cheveaux pour ma fille
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chevaux des cavernes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
COOL YODA
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 265
Age : 50
Localisation : gaillac 81
Emploi/loisirs : ancien palefrenier soigneur
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Chevaux des cavernes   Mar 21 Oct - 2:17



Dès le néolithique, à l'époque de la pierre polie, les hommes préhistoriques peignaient des chevaux primitifs sur les murs des cavernes. Dans l'ensemble, le cheval reste l'espèce qui a été la plus représentée (peintures, gravures), suivie de très près par le bison.







L’évolution des peintures, de l’esquisse disproportionnée au réalisme simplifié :





Ø Durant les périodes anciennes, les chevaux sont représentés pour la majorité de profil.



ü Les figures les plus anciennes datant du Gravettien (-25000 à -20000) présentent un animal à courbe cervico-dorsale sinueuse complétée par une petite tête allongée. Au cours du Solutréen et du Magdalénien ancien (-20000 à -15000), les chevaux ont une courbe cervico-dorsale atténuée, prolongée par une encolure élargie à sa base avec une tête petite et pointue (bec de canard).





Grotte de Lascaux II. Peinture datant du Magdalénien ancien.






ü Dans l'ensemble, le cheval est disproportionné. Il possède un aspect gonflé avec un tronc long soutenu par quatre minuscules jambes. Au fur et à mesure, les peintures se précisent avec l'apparition de la crinière, des articulations et des sabots.






Ø Durant les périodes récentes, les chevaux sont beaucoup plus représentés et proche de la réalité.



ü Les représentations du Magdalénien moyen et final (-14000 à -10000) sont mieux proportionnés. Le volume est rendu grâce à des traits plus ou moins accentués, et différentes teintes. Les détails sont très marqués : finesse de la tête, crinière en brosse, fanons... L'observation de ses peintures montre une sorte de "M" très étiré (courbe modelé sur le ventre redescendant le long de la cuisse), qui représente le reflet de la robe entre le dos et la ligne du dessous suivant l'éclairage. Le pli de l'épaule est aussi représenté par plusieurs traits dits d'épaules matérialisant la zone de l'omoplate.





Grotte de Niaux. Réalisme : proportions respectées, crinière dressée.






ü L'évolution, après cette emplie de réalisme, va vers une simplification des peintures. Seuls les traits essentiels, très évocateurs subsistent. La tête ne possède pas de yeux, de naseaux, les membres sont simplifiés et ne possèdent pas de sabots. Pourtant le mouvement est très bien restitué avec une intégration quasi parfaite des proportions du cheval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chez-cool-yoda.niceboard.com/
DURGE

avatar

Masculin
Nombre de messages : 193
Age : 52
Localisation : PARIS
Emploi/loisirs : les chevaux
Humeur : sympa
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: Re: Chevaux des cavernes   Dim 12 Avr - 21:09

trop bien ce sujet, d'autres infos ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chevaux des cavernes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Malicorne - Quand je menai mes chevaux boire
» A Caen, des chevaux ramasseront vos poubelles
» orne (61) : Des chevaux prêtés aux gendarmes ornais...!!!
» Thury-Harcourt (14) : Chevaux de trait. L’énergie tranquille...!!!
» le calvaire des chevaux en Amérique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'amour du cheval :: L'histoire du Cheval-
Sauter vers: