L'amour du cheval

Forum sur les cheveaux pour ma fille
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le temps des cavaliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
COOL YODA
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 265
Age : 49
Localisation : gaillac 81
Emploi/loisirs : ancien palefrenier soigneur
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Le temps des cavaliers   Mar 21 Oct - 2:19



Il faudra mille ans à l’homme pour oser monter le cheval qu’il avait péniblement domestiqué, un millénaire supplémentaire pour le monter efficacement, et plusieurs autres millénaires pour inventer l’équitation telle qu’elle se pratique de nos jours.







Les premières tentatives, de la monte « à cru » sur la croupe, à la monte « à cru » en arrière du garrot :





Ø Les premières figurations de chevaux montés sont babyloniennes, et datent de 2 000 ans avant notre ère. Mais il ne s’agit encore que d’exemples isolés, avec un équipement extrêmement rudimentaire, qui laisse supposer une technique encore hésitante, d’utilité forcément limitée : on monte « à cru », sur la croupe, comme cela se pratique encore aujourd’hui avec les ânes au Proche-Orient et en Afrique du Nord.







Ø Apparue on ne sait ni où ni comment, la monte en arrière du garrot se généralise progressivement. Mais la notion de cavalerie, utilisable en tant que tel dans les batailles, ne s’imposera qu’au début de l’âge du fer, au VIIème siècle avant notre ère, probablement chez les Hittites.



ü De là, elle connaît une diffusion rapide et très large, vers l’Egypte et l’Afrique du Nord des Garamantes d’une part, vers l’Asie centrale des Scythes et des Sarmates, et vers le monde grec d’autre part.



ü Cette diffusion marque l’entrée dans une ère des cavaliers liée principalement à l’émergence d’une civilisation des steppes fondée sur le pastoralisme nomade, auquel l’équitation permit d’acquérir une efficacité nouvelle.





Ø L’équitation d’alors reste cependant, et pour longtemps encore, très éloignée de l’équitation telle que nous la connaissons aujourd’hui. En effet, à part le mors et les rênes inventés bien avant l’attelage, il n’y eut ni selle, ni étriers durant toute l’Antiquité. Grecs et Romains, pour ne parler que d’eux, conquirent et dominèrent, durant plusieurs siècles, une bonne partie de l’Ancien Monde, de l’Atlantique à l’Indus, à cru ou avec un simple tapis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chez-cool-yoda.niceboard.com/
 
Le temps des cavaliers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Temps partiel et nounou
» siege RF dos a la route apres 4 ans combien de temps ?
» Echelle du temps
» C'est le temps des Fêtes...On décore!
» Le temps qui passe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'amour du cheval :: L'histoire du Cheval-
Sauter vers: